L’expérience candidat online n’est pas toujours optimale. Surtout quand vient le moment de postuler ! Le process de candidature est bien souvent fastidieux et s’apparente à un véritable parcours du combattant. On est alors bien loin de la simplicité avec laquelle il est possible de s’inscrire à un nouveau site ou média social aujourd’hui via les fameux boutons sociaux Facebook ou Twitter connect. Le plus barbant pour le candidat consiste à resaisir des informations qui se trouvent pourtant dans son CV …

Je suis avec intérêt le développement des boutons de candidature. Linkedin a lancé son bouton « Apply with Linkedin » il y a près de deux ans et un certain nombre de cabinets de recrutement avant-gardistes, au premier rang desquels Altaïde, l’ont rapidement adopté.

Capture_d'écran_20_06_13_11_30

Doyoubuzz a suivi en lançant lui aussi son bouton, avant qu’Expectra ne s’associe à Viadeo pour permettre en février 2012 aux candidats de postuler avec leur profil aux offres proposées par le cabinet. La guerre des boutons pouvait commencer ! Après avoir interrogé Gilles Gobron, Responsable Marketing Internet d’Expectra, en avril 2012 pour recueillir ses premiers feedbacks sur cette expérimentation, je lui ai proposé une seconde interview 14 mois plus tard alors qu’Expectra innove une nouvelle fois en étant le tout premier site à proposer 4 modes de candidature : Viadeo, Linkedin, Doyoubuzz et … le CV ! 😉

 

Bonjour Gilles. Il y a un an, Expectra faisait figure de précurseur en matière de recrutement en offrant la possibilité à ses candidats de postuler via un bouton de candidature Viadeo. Pourquoi ce choix ?

Bonjour Jean-Christophe.

Il y a un an, nous n’étions pas satisfaits du processus de candidature sur le site expectra.fr. Les candidats devaient obligatoirement créer un compte – en remplissant un formulaire long et fastidieux – avant de pouvoir répondre à la moindre offre d’emploi. Nous voulions améliorer l’expérience utilisateur en s’inspirant de ce qui existe notamment sur les sites d’e-commerce.

Mais comment le faire sans perdre pour autant toutes les informations que nous collections  auparavant ?
La réponse était simple : proposer au candidat de postuler en un clic avec son profil viadeo (plus répandu alors que Linkedin en France) et aller y chercher automatiquement les informations auparavant saisies « à la main ». C’était gagnant-gagnant pour les candidats et pour Expectra.

Enfin, Expectra joue un rôle de R&D au sein du groupe Randstad France : il était intéressant de tester ce nouveau mode de candidature, de le comparer au « formulaire classique » et d’en mesurer les impacts.

Nouveau-_-la-candidature-via-son-profil-Viadeo---Expectra

Quels sont les premiers résultats au bout d’un an ? Quel est le ratio des candidatures CV vs celles via un profil Viadeo ?

Le premier résultat au bout d’un an de statistiques est que je commence à en avoir assez d’Excel 😉

Pour être concret, sur une année glissante, nous sommes à exactement 6,94% de réponses à nos offres effectuées avec un profil viadeo sur près de 400 000  candidatures. Nous sommes donc restés sur le même ratio qu’au lancement.

 

Les profils des candidats ayant utilisé Viadeo pour postuler, sont-ils bien remplis ?

C’était LA question qui m’inquiétait à l’époque.

Cette fois, je n’ai pas de chiffres sur lesquels m’appuyer pour te répondre, car il est difficile de définir à partir de quel moment un profil n’est plus « assez rempli ».

Le sentiment des équipes Expectra  en agence est que globalement les profils reçus  sont de plus en plus complets, même s’il y a bien sur toujours des « fails ».

Avec le recul, je me dis que j’avais tort de m’inquiéter. D’une part parce que contrairement aux CV, les profils sont « vivants » et de toute façon les candidats les complète et les mettent à jour au fil du temps. D’autre part parce que même « peu rempli » un profil reste pour nous une formidable opportunité de contact, l’occasion de tisser des liens avec un candidat qui ne nous aurait peut-être jamais envoyé sa candidature autrement. Les belles rencontres se font partout !

 

Dans cette catégorie, certaines fonctions sont-elles plus représentées que d’autres ?

Oui, l’usage du profil Viadeo est assez inégal selon les filières métiers. Sur une année, ce sont les candidats de notre filière Commercial & Marketing qui sont les plus enclins à opter pour le profil Viadeo, et de loin : en moyenne, nous recevons 10,43 profils pour une offre d’emploi sur ces métiers. Viennent ensuite les candidats de notre département Managers & Dirigeants avec 4,87 profils reçus pour une annonce puis ceux de la filière Comptabilité & Finance où nous enregistrons 3,18 profils / annonce.

Les filières  Informatique & Télécoms et Ingénierie & Industries ferment la marche, avec respectivement 2,69 et 2,38 profils viadeo reçus pour une annonce diffusée.

Capture_d'écran_20_06_13_10_30

As-tu été surpris par certains résultats ?

Oui.  Par exemple, je pensais qu’en facilitant à l’extrême la réponse à nos offres, nous nous exposions peut-être à recevoir un plus grand nombre de candidatures mal ciblées. Et bien il n’en est rien ! Nous avons reçus plus de candidatures avec un nombre moyen de réponses par candidat stable : il n’y a donc pas eu «clickage » du bouton viadeo à tout va.

Mais le point le plus surprenant pour moi est qu’après 1 an d’exploitation de ce service, la part de candidature via profil viadeo n’a pas décollée face au CV et reste bloquée autour des 7%. La fracture entre les utilisateurs de CV et les utilisateurs de profils est restée la même.

 

Depuis le 23 mai 2013, Expectra a rajouté un bouton Linkedin et un bouton Doyoubuzz proposant ainsi 4 possibilités de candidature. Pourquoi cette nouvelle évolution ?

Capture_d'écran_20_06_13_10_33

Après 1 an de tests avec le bouton viadeo, nous avons donc décidé de passer à la vitesse supérieure pour donner encore plus de libertés au candidat : CV « classique », profil Viadeo, Linkedin, ou DoYouBuzz… et en « tuant »  définitivement au passage notre vieux formulaire.

Nous avons fait le choix de mettre ce dispositif en place d’abord pour les annonces de nos clients, en attendant de pouvoir le faire pour nos offres internes (Expectra recrute pour Expectra).

Surtout, la technique doit s’effacer pour faire la place à la meilleure expérience candidat possible. Je pense qu’à la lecture d’une offre d’emplois, vous devez vous posez tout un tas de questions, mais qui ne sont certainement pas « C’est quoi mon mot de passe ? » « Il est où mon CV » « J’ai encore combien de champs à remplir ? » « Pourquoi ça ne rentre pas » etc etc…

 

Je suis candidat, que se passe-t-il quand je clique sur l’un des boutons ? Combien de clics pour postuler ? Le process est-il le même que j’utilise Viadeo, Linkedin ou Doyoubuzz ?

Si j’ai bien fait mon travail, tu es automatiquement téléporté dans une agence Expectra 😉

Pour te répondre, il y a quelques différences entre les différents réseaux sociaux, mais il y a principalement 2 étapes :

  1. Se connecter au réseau social de ton choix (si tu n’es pas déjà connecté)
  2. Confirmer que les informations envoyées pour ta candidature sont les bonnes.

Si ton profil est suffisamment renseigné, cela demande entre 2 et 3 clics.

 Capture_d'écran_20_06_13_10_57

Peux-tu nous donner les premiers chiffres de la répartition entre les 4 modes de candidatures depuis le 23 mai ?

Nos premiers résultats ne portent que sur environ 25 000 candidatures, donc il est encore trop tôt pour se prononcer de manière définitive. Mais il semble qu’en proposant de nouveaux réseaux sociaux pour candidater sur expectra.fr, le taux d’usage reste le même.

Avant, avec le choix CV ou profil d’un seul réseau (viadeo), le rapport était de 93,06% vs 6,94%

Maintenant, avec le choix CV ou profil de 3 réseaux, le rapport est de  92.49% vs 7,51% ; et dans le détail nous avons Viadeo à 4,63%, Linkedin à 2,09%, et DoYouBuzz à 0,79%.

Ceux qui utilisaient un CV ont continué à le faire, et ceux qui utilisaient déjà Viadeo se sont déportés en partie sur Linkedin. Comme quoi, le niveau d’utilisation des RS pour postuler n’est pas lié à la notoriété/image de tel ou tel réseau, mais bien à l’usage des RS de manière générale.

 

Selon toi, la candidature « classique » (CV) va-t-elle disparaître ?

Pas encore, et comme nous venons de le dire, le CV est encore très loin devant.

Les habitudes des candidats et des recruteurs sont tenaces, mais à long terme, le CV devrait quand même s’effacer car le profil social présente de nombreux avantages :

pas de problème de versions de logiciel pour le consulter, pas de risque de virus, il est plus facile à mettre à jour et à customiser, interactif, il contient également des informations plus exhaustives (compétences, recommandations, exemples de réalisations..). Et il est plus difficile de « tricher » avec un profil qui est public qu’avec un CV.

De plus, le profil permet d’autres usages que le simple recrutement : veille professionnelle, participation à des groupes, développement commercial, établissement de partenariats…

 

Quels sont les obstacles qui subsistent à cet essor ?

Ils ne sont plus d’ordre technique : les entreprises et les cabinets ayant fait le nécessaire pour que leurs SI puissent les traiter.

Non, le frein qui subsiste est à mon avis principalement « culturel ».

Maintenant, les choses bougent : par exemple, la création d’un profil sur les RS n’apparaît plus comme le pré carré des seuls cadres. Toutes les catégories sociales professionnelles sont désormais représentées. C’est encourageant, mais ce n’est pas demain la veille que les livres « un cv qui tue » et « 364361 modèles de lettres de motivations » quitteront les rayonnages des libraires…

 

Merci Gilles !

 

L’expérience candidat sera l’un des thèmes centraux de notre event #rmsconf avec notamment cette année la remise des premiers Awards #rmsconf avec Potentialpark. Ils récompenseront la meilleure expérience candidat online auprès d’une entreprise et la meilleure expérience candidat auprès d’un intermédiaire du recrutement. Nous lancerons un appel à candidature prochainement. J’espère qu’Expectra sera de la partie !