Il y a tout juste une semaine Uber publiait sur sa chaine YouTube une nouvelle vidéo au titre un brin provocateur : « Uber Recrute : Cette Vidéo est 100% Légale ». Vous l’aurez bien évidemment compris, il s’agissait là du lancement de leur campagne de recrutement pour Uber France.

Plutôt emballé par cette vidéo rigolote, je me suis mis dans la peau d’un candidat pour tester leur processus de recrutement et ainsi partager avec vous mon expérience.

.

Une vidéo bien ficelée

J’ai tout de suite accroché avec le titre de la vidéo qui fait évidemment référence aux soucis que rencontre actuellement Uber avec la loi française. Cela concerne d’ailleurs essentiellement leur application Uber Pop permettant à n’importe quelle personne ayant déjà touché un volant de se transformer en chauffeur le temps d’une journée ou plus. Mais ce n’est pas le sujet de ce billet.

Le ton est donc donné et on retrouve le côté décalé dès les premières secondes de la vidéo. Le chauffeur bien habillé « Jean-Christian Gagnant » est mis hors champ dès la 9ème seconde par Audrey Pirault.

UberRecrute2

Pour ceux qui ne connaissent pas Audrey Priault, il s’agit d’une YouTubeuse qui fait partie de la bande de fanfarons qui composent le « Studio Bagel » (plus de 2 millions d’abonnés sur YouTube avec des vidéos qui dépassent généralement le million de vue ). On la connait également grâce à « Good Monique » où elle présente des sketchs avec deux autres amies.

Je ne peux par contre rien vous dire sur le réalisateur, Larbi Aaarb, puisqu’il n’y absolument aucune information sur lui sur Internet, si ce n’est qu’il a plutôt fait un bon boulot !

Pour une société qui souhaite « changer le monde » (ce n’est pas moi qui le dit) c’était plutôt bien vu de choisir une comédienne connue des jeunes générations pour qui YouTube a déjà remplacé en partie, voire totalement, la télévision.

D’ailleurs l’ensemble de la vidéo est présentée comme un sketch humoristique où la comédienne nous explique que la société Uber a vraiment besoin de recruter des talents motivés parce qu’ils en manquent sérieusement chez Uber France. Les codes du canal utilisés sont donc parfaitement appropriés et cela colle même avec l’univers dans lequel gravite la comédienne.

.

Un process de recrutement trop classique

J’ai un peu déchanté lorsque je me suis rendu sur le site www.uberRECRUTE.fr où je m’attendais à trouver un site dédié complet, en fait c’est un lien qui redirige vers le site classique de la société. Je tiens tout de même à préciser qu’il s’agit d’un avis en lien direct avec l’image que j’ai d’Uber, il existe évidement bien plus classique.

J’arrive donc sur un site de recrutement où je dois chercher une offre qui m’intéresse et je peux ensuite consulter quelque chose qui ressemble à ça :

Offre demploi Uber France

.

Le fait que l’annonce soit en anglais ne me dérange pas du tout puisque c’est un pré-requis pour travailler chez Uber. Par contre ce n’est pas très agréable de lire une annonce comme celle-ci. Cela reste très basique aussi bien dans la présentation que dans la description. J’en profite pour souligner la présences de « Perks » à l’américaine, le fait que les salariés disposent de crédits Uber chaque mois, d’un environnement professionnel fun, du remboursement des frais de leur salle de gym, etc. Ce qui est plutôt cool.

Une fois que l’on clique sur « Postuler » (en français cette fois) on est redirigé vers… un formulaire ! Devoir se manger un formulaire pour postuler dans une entreprise qui dit vouloir changer le monde c’est un peu décevant. Bonne nouvelle tout de même : il est possible de pré-remplir la grande majorité des champs avec son profil LinkedIn (ouf !).

Uber Recrute formulaire

Autre ombre au tableau, il faut ajouter une lettre de motivation. Pour ma part je me suis contenté d’un rapide message pour leur proposer de boire un café ;). Je me questionne vraiment sur l’intérêt de ce champ puisqu’un peu plus bas il faut également répondre à la question « Why Uber? », ce qui en principe est déjà censé être abordé dans la lettre de motivation. Je ne vais pas relancer le débat sur l’intérêt de la lettre de motivation, mais si on en est rendu à rajouter une question sur la motivation parce que l’on sait que la lettre de motivation va être bateau, on risque de ne jamais s’en sortir.

Une fois terminé de remplir tout ça, j’accepte un texte sur la collecte de mes données personnelles que personne n’a dû lire (pas même moi) et je clique sur « Submit ». Pas de chance pour moi je tombe sur un bug et je dois tout recommencer à zéro !

.

Une belle réactivité sur les réseaux sociaux

Très déçu et un peu agacé de devoir recommencer tout depuis le début, je décide de commencer par faire un petit tour sur Twitter. J’en profite pour envoyer un message privé à Uber France pour leur raconter ma mésaventure.

Quelques minutes seulement après mon message, le community manager m’informe qu’ils n’arrêtent pas de recevoir des candidatures et que par conséquent le serveur a pu subir quelques instabilités. Il est vrai que j’ai postulé dans l’heure qui a suivi la diffusion de la vidéo.

Félicitations à la personne qui gère leur présence sur les réseaux sociaux parce que je peux aisément imaginer que dans l’heure qui a suivi la diffusion de la vidéo, il devait avoir autre chose à faire que de répondre à la brebis égarée que j’étais. Il en profite même pour me glisser un sympathique « À bientôt parmi nous, peut-être 🙂 » .

Twitter Uber France

 

Et côté mobile ?

S’interroger sur le process de recrutement via le mobile me paraissait essentiel après notre événement dédié à cette question (#rmsconf Lyon) et d’autant plus pour une société comme Uber dont l’activité est 100% mobile. J’ai donc décidé d’effectuer exactement la même opération avec mon téléphone portable.

L’application mobile ne permettant hélas pas de postuler aux offres, je me suis rabattu sur la partie web plus classique.

Le site étant responsive, on peut consulter les annonces sans le moindre problème. Pas non plus de quoi sauter au plafond puisqu’il ne s’agit que de texte. Par contre, mauvaise nouvelle pour mon ami le formulaire, il n’est pas optimisé mobile et c’est vraiment une grosse galère pour le compléter avec son pouce.

.

En conclusion, je suis un petit peu déçu par le process global qui n’est pas en cohérence avec l’image innovante de cette société.
Déception également sur le fait que l’on ne reçoit même pas un message de confirmation, un petit mail (même automatique) aurait été bienvenu, ne serait-ce que pour être sûr que ça a bien fonctionné.

Bravo tout de même pour le buzz provoqué par la vidéo qui a sans aucun doute suffit à motiver de nombreux candidats à postuler.