Le 3 juin dernier avait lieu la conférence « Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux, mythe ou réalité ? ». Nous nous devions bien évidemment d’être là pour être en mesure de partager avec vous ce qui a été dit à cette occasion ainsi que notre analyse. La matinée s’est déroulée sur le magnifique campus parisien de l’EDHEC et s’est découpée en deux temps, avec en première partie la présentation des résultats de l’enquête réalisée par JobTeaser, puis une table ronde pour échanger sur les différents chiffres présentés.

Cette étude ayant déjà été réalisée l’an dernier (le 18 juin 2013 pour être exact), sur un échantillon équivalent, les chiffres présentés étaient d’autant plus intéressants qu’ils étaient comparables à ceux de l’an dernier. Précisons également que cette étude porte sur un ensemble homogène d’étudiants en Ecole de commerce, Ecole d’ingénieur et Université. Nous y analyserons donc le comportement des étudiants sur les différents réseaux et canaux au travers de quelques chiffres.

 

Les étudiants sont tous des geeks !

Avant même de s’intéresser au recrutement des étudiants via les nouveaux canaux, il était essentiel de s’assurer qu’ils étaient correctement équipés pour consulter les annonces en ligne, utiliser les réseaux sociaux professionnels, naviguer sur un mobile, etc.

Voilà une question que vous n’aurez plus jamais à vous poser (sauf retournement spectaculaire !) puisque la quasi-totalité des étudiants sont désormais équipés d’un ou plusieurs devices. En effet, ils sont 96% à avoir un ordinateur portable, 90% un smartphone, 26% une tablette et 21% un ordinateur fixe. Dans 89% des cas ils disposent même de plusieurs de ces outils.

La question n’ayant pas été posée l’an dernier, il nous est impossible de vous dire si ce sont des chiffres en augmentation. Cependant cela devait être sensiblement la même chose et cela devrait continuer à augmenter.

 

Facebook, un réseau social professionnel comme les autres ?

Facebook et étudiants

Contrairement aux Etats-Unis où la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle est quasi inexistante, les étudiants français restent bien campés sur leur position : ils sont en effet très peu à consulter et répondre à des offres de stage ou d’emploi sur Facebook.

17% des étudiants ont déjà vu des offres passer sur Facebook mais n’ont pas souhaité postuler, seuls 7% ont souhaité le faire.

Ces chiffres s’expliquent en partie par une certaine crainte de la part des étudiants que le recruteur soit en mesure de retrouver leur profil personnel. Une inquiétude pas forcément justifiée puisque généralement les offres redirigent vers la plateforme de l’entreprise et la trace du profil de l’étudiant est aussitôt perdue. Dans le cas des entreprises qui disposent d’une application Facebook, comme par exemple celle développée par la société Work4, il est important de signaler que pour autant les candidats ont le choix entre postuler avec leur profil Facebook  ou non.

Nous verrons comment cela va évoluer dans les années à venir mais je reste personnellement convaincu que Facebook pourrait parfaitement devenir un réseau social professionnel comme un autre. Les récentes initiatives de ce géant américain montrent d’ailleurs qu’ils souhaitent de plus en plus professionnaliser leur plateforme (ajout des expériences professionnelles, agrégation d’offres et même possibilité de renseigner des compétences).

40% des étudiants ne sont fans d’aucune page entreprise sur Facebook, 31% sont fans d’au moins une page et voient les publications, 16% ne voient pas l’intérêt de le faire et 14% sont fans d’une ou plusieurs pages mais ne voient pas nécessairement les publications passer sur leur newsfeed.

L’étude nous informe également que les étudiants sont 18% à avoir déjà cliqué sur une publicité liée à l’emploi sur Facebook (contre 14% l’an dernier). Un chiffre plutôt étonnant mais qui montre que les étudiants ne sont finalement pas si fermés que ça à ce que la frontière « vie professionnelle » et « vie personnelle » soit floue.

En conclusion on peut dire que Facebook reste un canal intéressant dans le cadre d’une stratégie Marque Employeur. Pour ce qui est de la publication d’annonces d’offres d’emploi et de stage, il sera intéressant de voir l’évolution dans les prochaines années, mais j’ai tout de même l’intime conviction que cette utilisation va s’accroître. On prend les paris ?

 

Est-ce que ça gazouille sur les bancs de l’école ?

Etudiants et Twitter

Twitter est un formidable outil conversationnel pour créer de l’échange entre une société et ses candidats. Cette année, les étudiants sont 40% à posséder un compte Twitter. En majorité les étudiants d’Ecole de commerce (48%) et d’Université (41%), seuls les étudiants en Ecole d’ingénieurs font figure de mauvais élèves (avec 30% tout de même). Ceci dit, cela reste des chiffres plutôt élevés, pour avoir demandé plusieurs fois en amphi à des étudiants s’ils utilisaient ou non les réseaux sociaux professionnels, j’avais obtenu des taux beaucoup plus bas.

En réalité, il serait intéressant de savoir combien ils sont à réellement utiliser ce réseau social. Avoir un compte c’est un bon début, mais s’il n’est pas alimenté, c’est un peu comme ne pas en avoir …

Ils sont seulement 3% à avoir déjà vu et postulé à une offre sur Twitter et 13% à suivre des comptes d’entreprises.

recrutement sur twitter

Il sera intéressant de voir comment cela va évoluer, mais personnellement je ne suis pas forcément convaincu qu’en l’état ce soit un réseau pertinent dans le cadre de la diffusion d’offres de stage ou d’emploi, ou alors il faut que celle-ci soit accompagnée d’une vraie stratégie plus globale, avec un partage d’actualités sur l’entreprise et des interactions avec les candidats.

 

Viadeo et Linkedin, la base !

Etudiants et Linkedin

86% des étudiants possèdent un compte sur Viadeo et/ou sur Linkedin, une évolution notable puisqu’ils étaient 79% en 2013. Si l’on regarde dans le détail, on constate même qu’ils créent leurs comptes de plus en plus tôt pendant leur cursus. Un phénomène qui est essentiellement dû à une sensibilisation accrue des étudiants à ces réseaux par les services carrières des écoles. Elles sont en effet de plus en plus nombreuses à proposer des ateliers de formation à ces outils, au même titre que des ateliers pour apprendre à faire un CV ou une lettre de motivation.

Ils sont 63% à se connecter plus d’une fois par semaine à leur compte Linkedin ou Viadeo et 42% à effectuer une lecture régulière du newsfeed. Notons tout de même que l’utilisation reste plutôt passive puisqu’ils ne sont que 10% à partager du contenu, et 27% à avoir consulté et postulé à des offres (contre 19% l’an dernier).

Jean-Christophe de Link Humans souligne d’ailleurs pendant la table ronde qu’il est étonné qu’après tant d’années que Viadeo et Linkedin existent (10 ans quand même !), ces réseaux soient toujours utilisés de manière si peu pro active, aussi bien de la part des candidats que des recruteurs.

 

Et le mobile là-dedans ?

Etudiants et mobile

Avant de parler de mobile, pour éviter toute confusion possible, il est essentiel de rappeler quelques bases du vocabulaire et des différentes possibilités qui existent pour investir ce canal :

  1. Un site carrière au format responsive design : le site et les annonces s’adaptent à l’écran du mobile de l’utilisateur
  2. Un site mobile : le site est spécialement conçu pour le mobile et s’ouvre lorsque l’on requête l’url depuis un mobile
  3. Une application mobile : il s’agit d’une application que l’on dépose sur les différentes boutiques comme l’Apple Store, Google Apps, etc.

Si les étudiants sont 90% à disposer d’un smartphone, ils sont seulement 27% à avoir déjà téléchargé une application mobile dédiée à l’emploi et dans la majorité des cas, il s’agit d’application d’un site emploi type Monster, Apec, etc. Ils sont encore moins nombreux à télécharger une application mobile emploi d’une société.

Ces chiffres sont essentiellement dus au fait que les étudiants ont tendance à surtout utiliser les sites en direct, sans passer par une application mobile. Par conséquent, il est important de disposer d’un site et d’annonces qui s’adaptent au format du téléphone mobile.

Lorsque l’on consulte des offres d’emploi et de stage sur un jobboard, on constate d’ailleurs une rupture intéressante : généralement le site ainsi que les offres du jobboard s’adaptent parfaitement au mobile, puis lorsque l’on souhaite postuler, on est redirigé vers le site carrière de l’entreprise où l’offre devient illisible. Généralement c’est là que le candidat décide de sauvegarder l’offre pour postuler plus tard, ou bien qu’il abandonne purement et simplement.

Pour Mathieu Grosselin, Directeur de la Business Unit Mobile de Viadeo, la tendance du mobile se confirme et va continuer à s’accentuer. Depuis que l’application Viadeo permet de postuler directement avec son profil, ils ont constaté une nette augmentation du nombre de postulants. Si ce n’est pas le cas pour beaucoup d’entreprises, c’est justement parce que peu d’entre elles permettent de postuler directement avec son profil professionnel.

 

Pour conclure, on constate clairement que la génération ATAWAD (any where, any time, any device) est bien là. Même s’il y a une légère stagnation au niveau de l’utilisation de Facebook et Twitter pour postuler à des offres, ces derniers restent tout de même des canaux importants pour travailler sur la Marque Employeur. Enfin, l’utilisation des réseaux sociaux professionnels va sans aucun doute continuer à évoluer tant côté candidat que côté recruteur.

La totalité de l’étude réalisée par JobTeaser est disponible dans son intégralité en cliquant juste ici.

Crédit photo : Shutterstock – Enfant Geek sur iPad / Main sur application mobile de Linkedin / Facebook application mobile / Adolescent sur un mobile / Application Twitter sur Mobile